Trail 2016

Ecotrail de Paris 2016

Sur un parcours moins boueux que certaines années, Philippe partait du Château de Versailles pour rallier l'arrivée située au pied de la Tour Eiffel. Une course rendue difficile par une tendinite qui s'est déclenchée pendant la course.

Ecotrail de Paris, 50KM / D+1000m, le 19/03/2016
Nom Cat. Scratch Class. cat. Temps Moyenne
BABUTY Philippe V3M 641/1305 12 5h44'16 8,88

Sébastien après être parti de la base de loisirs de Saint-Quentin-en-Yvelines a atteint le 1er étage de la Tour Eiffel, une arrivée magnifique.

Ecotrail de Paris, 80KM / D+1500m, le 19/03/2016
Nom Cat. Scratch Class. cat. Temps Moyenne
CUSQUEL Sébastien SEM 671/1622 261 9h44'10 8,13

 

Les impressions des deux coureurs:

Premier Trail de longue distance pour Sébastien sur le 80 km, au départ de Saint Quentin en Yvelines.

9h44 en courant, ça peut paraître long, mais au final, je n'ai pas vu le temps filer !

Passés les 25 premiers kilomètres assez roulants, le parcours nous a entraînés à travers les forêts de Versailles, de Meudon, de Fausses Reposes, avec quelques belles côtes et du dénivelé, des étangs et des oiseaux ... tout le charme du Trail !

Passages également dans les domaines de Saint Philippe, de Saint Cloud, l'observatoire de Meudon: courir dans des parcs historiques et sympas.

Seul passage un peu pénible, les 8 derniers kilomètres sur les quais de seine, les trottoirs le long des voitures. Mais, après 80 bornes dans les pattes, la fatigue et le froid, l'ambiance magique: les lumières, l'ambiance, on en oublie les courbatures pour grimper les marches jusqu'au premier étage de la Tour Eiffel et franchir la ligne avec le sourire et une grande satisfaction d'être arrivé.

 

Pour Philippe, le Trail des "galères" sur le 50 kms avec une météo grise et un peu fraîche.

Départ chaotique: au moment de se changer dans la zone de départ, je m'aperçois de l'oubli de mes chaussures de trail dans la voiture à 2-3 kms de là, et heureusement sur le parcours de la course. Donc départ avec une vielle paire de running bien usées pour les 6 premiers kilomètres dans le parc du château de Versailles sur les belles allées le long des plans d'eau. Et j'ai retrouvé Annie avec les "bonnes" chaussures.

Après quelques kilomètres, ma tendinite au talon se réveille et la douleur est de plus en plus présente avec une pointe entre le 25ème et le 35ème kilomètre qui m'a fait penser à abandonner.

En "serrant les dents" j'ai passé la ligne d'arrivée au pied de la tour Eiffel avec une pensée à Sébastien sur le 80 kms.

 

Malheureusement, Willy devait prendre le départ avec moi, mais a dû annuler sa participation pour cause de blessure.