ppg
Edito de Fred Sechet

Edito février 2017

Séance de PPG

Vous l’avez remarqué depuis le début de la saison, Franck nous propose une séance de PPG tous les lundi soir….

Après un échauffement de 30min autour du stade sous un froid polaire, c’est le moment de commencer la série des marches, d’abord une par une puis ensuite deux par deux, juste le temps pour moi de me gaufrer… Le stade étant trop froid et la salle de réunion étant occupée, c’est dans un des vestiaires de foot que ce fera cette séance de PPG…

Pour l’occasion, Franck, tel le père noël, nous apporte un gros paquet ou nous découvrons des tapis de sol « 1er prix Décathlon ». Chacun se précipite pour récupérer son précieux tapis, déballe son « cadeau » et s’installe dans cette minuscule pièce…ppg

Je me retrouve à côté du sympathique Rudy et la séance démarre…. Les premiers exercices s’enchaînent, chacun s’applique à effectuer les gestes correctement, arrive enfin la séquence très redoutée des abdos.

Une minute à tenir en position de « planche » et c’est parti. Au bout de 10 secondes, j’entends un bruit bizarre sur ma gauche, c’est Rudy dont l’ensemble du corps tremble comme une feuille avec une respiration saccadée, je lui balance « ça va Rudy ? », lui d’une voix toute tremblotante « ça va ! ». Je me repositionne bien droit et d’un coup, je n’entends plus Rudy, je jette un coup d’œil et je vois un gars tout raide qui ne bouge plus, la tronche qui rougit à vue d’œil. « Rudy, Rudy, purée mais pense à respirer ! », il ne répond plus à mes sollicitations. Franck annonce « encore 30 sec » et l’autre qui ne respire plus, c’est lorsque je vois que ces yeux sortent de leur orbite que je décide d’appeler le samu….

                -Samu94, j’écoute, c’est pour quoi ?

                -Je vous appelle car j’ai un gars sur ma gauche qu’est en train de décéder ?

-NE PANIQUEZ PAS ! Racontez-moi ce qui se passe….

-C’est suite à de la PPG, il s’est d’un coup arrêter de respirer, est devenu plus rouge que son tapis de sol et ne réponds plus à mes sollicitations…

-il sent l’alcool ?

-bah non

-attendez ne quittez pas…

Le régulateur du Samu s’adresse alors à un de ses collègues :

                -Bébère, ça te dit quelque chose PPG ?

                - Nan, ca doit être encore une saloperie de drogue de synthèse, save plus quoi inventer…

Le régulateur reprend la communication :

            -Ne vous inquiétez pas, il a du avaler une drogue de synthèse « PPG » et c’est son organisme qui réagit bizarrement

                - mais non PPG, c’est pour Préparation Physique Générale…

                -Pardon, c’est quoi ?

                - En fait, on est dans un stade, on est en train de faire des séries d’abdos

                -Purée, mais vous savez que normalement c’est réservé à des sportifs

                -euh !? Mais on est des sportifs

                -Bon, votre truc ça à l’air grave, vous êtes où ?

                -stade des maisons rouges à Bry sur Marne…

Au Samu94,

-Les gars une urgence au stade de Bry, il faut vite intervenir

-encore ! Mais on y était la semaine dernière

-ah, bon !?

-Et oui Chef, une certaine Haudrey, en discutant avec sa copine Corinne, c’est pris les pieds dans son tapis de sol (oui parce que Haudrey, elle vient avec son propre tapis de sol…) à trébuchée et c’est encastrée la tête dans la lunette des chiottes..

-Comment s’est possible un truc pareil ?

-Leur entraîneur n’a pas trouvé meilleurs endroits que de leur faire faire leur gym dans un vestiaire, regardez chef, on a pris une photo pour notre collection des interventions les plus insolite

-Oh, la vache !

-A qui le dite vous, on a du appeler les pompiers pour la désincarcérer des chiottes, tout un bordel, ils ont du couper l’eau du stade, je vous raconte pas…

-Ca m’a l’air d’être des bons dans ce club, on va dépêcher une deuxième équipe d’intervention, on ne sait pas trop à quoi s’attendre…

Pendant ce temps là, au stade :

Franck annonce : « une minute passée et on relâche ! » et là j’entends un gros « bang », c’est Rudy qui s’est aplati comme une crêpe, le visage incrusté dans son tapis. Franck enchaîne « 30’ de récup ». Je regarde Rudy, je regarde Franck, je regarde de nouveau Rudy…. Nan, mais là c’est pas 30’ de récup qu’il lui faut, c’est 3 semaines d’arrêt de travail, faut voir dans quel état il est le mec !

Epilogue :

J’avais trouvé l’inspiration pour mon édito dès la fin de la séance, et quand je vois Rudy se pointer au stade le mercredi, j’ai le sourire en coin, je le branche sur la séance du lundi et sur le fait qu’il galère un peu sur les séries d’abdos et  il m’avoue alors qu’il fait de la PPG…. Tous les jours !

                                                                                                                                                             Fred Sechet