alt
Edito de Fred Sechet

Edito mars 2017

Semaine d'assimilation

Toutes les 3 semaines, il est pas mal de faire une semaine d’assimilation… C’est une semaine où on baisse d’intensité pour assimiler les séances effectuées depuis 3 semaines, reposer les articulations et recharger les batteries pour entamer un nouveau cycle avec de la fraîcheur…

Dimanche, repos et pas de course à pied… c’est dans un état semi léthargique que j’entends le téléphone sonner… le temps d’émerger et de mettre mes pantoufles, Dolce et Gabbana, j’entame un sprint « à froid » pour atteindre mon téléphone. Traversée de couloir en guise d’échauffement, j’entame la descente d’escalier qui se passe pas trop mal, virage à 180°, glissade et là c’est le drame !

alt

La première à perdre l’adhérence avec le sol, c’est Gabbana, ma pantoufle gauche, très vite, elle entraîne dans son sillage, Dolce, ma pantoufle droite… je n’ai plus aucun appui sur le sol. ARRET SUR IMAGE. Je suis en position horizontale à 1m au dessus de l’escalier, tel l’albatros de Baudelaire, si maladroit au sol je trouve toute ma grâce dans les airs, je suis bien, quel bonheur de voler…

Dolce et Gabbana, sentant la catastrophe arriver, décident de se faire la malle. Gabbana tire tout droit et traverse le couloir à la vitesse d’un Franck Léger sur 400m, qu’en à Dolce, tel un Spoutnik, se dirige vers le haut mais n’a pas le temps de se mettre sur orbite car elle s’explose la tronche au plafond….

J’entame ma descente et le premier contact avec le sol se fait par l’intermédiaire de mon coude gauche. Au début rien, tu piges rien à ce qui t’arrive et très vite tu découvres l’élixir de jeunesse, en l’espace de 10 secondes tu redeviens un gamin et tu chiales ta mère, les larmes envahissent tes yeux et la douleur s’intensifie. DRING, DRING, retour à la réalité. T’avais oublié ta mission de la matinée, DECROCHER ce téléphone. T’arrives et là bah plus rien…. Au moment où tu te diriges vers le congélo pour récupérer une poche de glace parce que ton coude, il commence à ressembler à une pastèque bleue, c’est au tour de ton téléphone portable de sonner… Au mental, tu vas le chercher, tu décroches enfin, le Graal et c’est ta mère qui te balance « tu pourrais quand même faire l’effort de décrocher quand on appelle sur ton fixe ! »

J’ai donc passé cette semaine d’assimilation à glacer mon coude, à passer une radio pour vérifier que rien n’est pété (ouf !), sans ce repos, j’aurai été courir et je ne me serai pas gaufrer, quelle connerie cette semaine de repos !

                                                                                                          Fred Sechet