Le marathon de Paris était de retour ce dimanche, après 2 ans et demi d’absence, en raison de la pandémie. C'est le kényan Elisha Rotich qui a remporté la course en 2h4min 21 s en battant le record de l'épreuve. Du coté des femmes, c’est l’éthiopienne Tigist Memuye qui a gagné, en 2h26min 11 s.

35000 participants étaient au départ dont 8 membres du SCAB :

Fabrice : 2h50min52s

Thierry : 3h34min39s

Benoit : 3h49min03s

Anthony : 3h50min29s

Stéphane : 3h57min50s

Patrick : 4h00min49s

Jean-Luc : 4h02min59s

Mika : 4h18min59s

Bravo à tous. Quand on sait tous les efforts que l'entrainement représente pour être au top le jour J, on ne peut être qu'admiratif ! Félicitations, vous avez mérité votre médaille.

Et parce que le SCAB est un club extraordinaire (si, si !) ou le collectif et la solidarité priment, de nombreux supporters étaient derrière nos 8 coureurs pour les soutenir tout le long de la course, dans une ambiance de folie.

Merci à tous les supporters car rien de mieux qu'un soutien moral pour redonner un coup de fouet lorsqu'on doit courir pas moins de 42,195 km.

Retrouvez ci-dessous le marathon de Paris en photos.

Découvrez ci-dessous le témoignage émouvant de Mika "Comme si on y était".

Merci Mika pour ce beau récit !

Après une préparation commencée début août me voilà sur la ligne de départ !  Impressionné par ce monde et par la distance à parcourir on se lance…

Le départ se passe, j'atteins mon rythme de croisière à 5'30 et je le garde pendant 21k, tout se gère bien, je prends mes ravitos je bois régulièrement, le 1er coup de fatigue arrive au 22ème km. Je ne m'inquiète pas trop, je ralentis un peu mais les douleurs s'amplifient.

J'arrive au 28ème km, je commence à avoir envie de marcher mais je résiste. J'ai peur de tomber si j'arrête de courir🤣🤣.

Passé le 30ème km je commence à marcher, mes jambes sont lourdes, j'ai l'impression d'être un pantin désarticulé.

Je repars doucement, pas le choix, je check mes ravitos, est ce que je les ai bien tous pris ? J'ai un doute mais tout est OK.

On arrive au 34ème km, quand je vois cette côte j'ai l'impression d'être en bas de l'Himalaya 🤣🤣🤣. Tant pis je la fais en marchant…

Jusqu'au 39ème km, j'alterne course et marche, qu'il est long ce bois de Boulogne avec sa ligne droite interminable, pleins de coureurs crampent, s'étirent marchent c'est dur pour tout le monde..

Puis je sens la libération arrivée l'allure n'est pas ouf mais je le tiens ce finish je termine le 2k195 sans m’arrêter.

Enfin, je franchi cette ligne, je l'ai fait, je suis marathonien je suis fier de moi même si mon chrono ne le fait pas trop.

Je pense déjà à la prochaine prépa et comment être mieux pour affronter ces kms si difficiles.

Je remercie notre coach qui a toujours été présent dans les moments de doutes, de pleine forme.

Je remercie les scabistes qui ont toujours eu le bon mot quand la prepa était difficile (Rudy, Jean, Pascal..)

Merci pour vos messages hier avec une grosse pensée pour Baptiste 😉

Je remercie les supportrices & supporters du bois de Vincennes (Haudrey / Fred / Olivier de rotterdam/ Olivier de La Rochelle / Michel)

Avec Big-up à Patrick qui m'a accompagné sur plus de 12k💪💪💪 Tu as été top 😉 !

J'entends encore les encouragements de Kim et Émilie.

Enfin un Big up à Hélène (qui en plus me supporter depuis le début de la prépa) , ma fille,  ma marraine qui étaient présentent partout sur le parcours.

Sans vous la course aurait été différente !

Une expérience de dingue ! Il y en aura un deuxieme💪💪💪💪.

@rudy la larme je l'ai versé quand j'ai vu la ligne d'arrivée 😉

Vive le SCAB❤️. Mika.