Alors qu'Axelle et Aurélien terminaient le 10km d'Annecy avec un super chrono respectivement de 49'10 et 41'20, Thomas et Franck se préparaient pour le semi-marathon !
Mais c'est avec une blessure au genou que notre coach Franck s'est lancé dans la course. Il revient sur les détails de cet évènement...que dis-je de cette aventure ! Lisez et vous comprendrez.

"Hier, dernier petit footing de 5 km avant le semi et grosse catastrophe ! Mon genou est en vrac comme jamais. Donc aujourd’hui, départ quasiment à froid, en pensant courir seulement 5 km puis revenir tranquillement...

Sauf que malgré un stop au 3ème km, je relance. Et je continue : 5 km, 6 km, 7 km, 8 km, ça défile ! Donc maintenant, je n'ai plus le choix, dans tout les cas je dois faire au moins 16 km, étant donné qu'il faut revenir dans l’autre sens. Alors, je me dis "autant continuer".

Je termine la boucle qui mène au retour, je croise les autres participants du groupe, puis je marche au 12ème km. Olivier me dépasse alors, je repars pour l’accompagner, mais 1 km plus loin, je suis contraint de marcher à nouveau 20’’. Je retrouve du "jus" grâce à une jolie demoiselle qui passe devant moi. D’un coup je reviens dans la course et laisse sur place Olivier qui commence à agoniser. (Ha le pouvoir des femmes...).

Alors, je me dis "autant continuer".

Franck
Bravo à Franck et Thomas pour cette course de folie dans un décor magnifique !

Au 15ème km, un homme titube devant moi. Je m’arrête et je le pose en PLS car les secours sont à 50 m. Je repars mais coup fatal, mes jambes ne répondent plus. Elles sont dures comme du béton. Je me dis : "courage, tu fais encore 2 km et tu seras dans la zone d’arriver". Je coupe mon élan à 17,8 km mais avec les encouragements du public, je me dis "aller fait un effort". Alors je continue mais au 19ème km, cette fois-ci je n'ai vraiment plus de jus pour faire un vilain détour sur une partie en terre avec racine. Le cœur lourd, je fais demi-tour et j'enlève mon dossard... Je marche et je passe sur le parcours à 20,5 Km. Malgré mon honnêteté, je veux la médaille pour mes enfants, alors je remets le dossard et je termine le parcours : Ligne d’arrivée franchie ! médaille et ravitaillement sont les bienvenus. L’essentiel est fait et apparemment pas plus de dégâts qu’avant la course ! Maintenant repos, plus de courses pendant 3 semaines...

Bravo à Franck et Thomas pour cette course de folie dans un décor magnifique !